Live Report : 6:33, Praetorian et Seven Eyed Crow le 27 janvier dernier au Salem Bar

Live Report : 6:33, Praetorian et Seven Eyed Crow le 27 janvier dernier au Salem Bar

12 février 2024 0 Par Thierry Bouriat

Il se passe toujours quelque chose au Salem bar, … toutes les semaines des concerts avec des affiches éclectiques et de qualité, un food truck Hell Buns sur presque toutes les dates, de la bière et des potes. 3 groupes étaient à l’affiche en ce samedi 27 janvier 2024 et Warm TV était présent pour voir 6:33, Praetorian et Seven Eyed Crow.

Seven Eyed Crow

C’est Seven Eyed Crow groupe bordelais de « modern progressive rock » (mais les cantonner à ce style serait réducteur) qui s’empare de la scène et qui se charge d’ouvrir la soirée.

Le groupe existe depuis 2013 et a à son actif 3 opus : un EP “Dark Ways to the Sun” sorti en 2015, un album “Organized Chaos” qui suivra 3 ans plus tard et un nouvel EP “Icarus” paru sur le label M&O Music en janvier 2022.

Le groupe jouera pendant 45 minutes avec un set de 8 chansons tirés de leurs 3 opus.

C’est bien en place, une belle assise rythmique avec Fred à la batterie et Yoann à la basse, une alchimie réussie des 2 guitaristes Oreye et Alex. Le groupe se plait à mélanger les univers avec une base plutôt rock progressif à la Karnivool, Leprous, Agent Fresco et des parfums de fusion, jazz, voire soul grâce à la voix très mélodique de Jay au chant. Les compos de Seven Eyed Crow alternent des séquences avec des ambiances douces, des mélodies aériennes et des passages survoltés marqués par de puissants riffs.

Le public est séduit, on a passé un bon moment.

Seven Eyed Crow – To My Old Man (Official Video) :

Praetorian

Après un rapide changement de plateau c’est Praetorian qui déboule sur scène avec un set très musclé, un vrai rouleau compresseur.

Les titres s’enchainent, c’est punchy, hyper efficace. Romain derrières ses futs impulse un tempo d’enfer, il excelle à la double pédale de grosse caisse et j’avoue avoir vraiment apprécié son jeu de batterie à la fois puissant et subtil.

Cédric, à la guitare c’est monsieur riff… un jeu d’une grande précision, un gros son, pendant que Pierrick à la basse nous offre une base rythmique lourde. Thomas au chant n’est pas en reste, plein d’envie, plein d’énergie, il harangue la foule qui s’animera peu à peu au fil du set.

Ça cogne, ça balance grave, le chant en français passe bien, les textes sont engagés. Le set se termine par un Wall of Death et conclue une belle prestation du groupe Bordelais qui nous a offert 10 morceaux dont 6 du dernier opus « Furialis ».

Praetorian – Le Nouveau Diable (official video) :

6:33

Je l’avoue, quinze jours avant le concert je ne connaissais pas 6 :33. C’est Erwan le boss de Warm TV et mon pote photographe Patryk Rivet qui m’ont dit chacun leur tour à leur façon « écoute leurs sons et va les voir, ils sont fabuleux, ils vont te faire vivre une vraie expérience musicale ».

Ils avaient raison !! J’ai été scotché par la richesse et la créativité des morceaux, les multiples ambiances que 6 :33 nous invite à explorer, l’excellence instrumentale des membres du groupe, ce mélange à la fois unique et complètement fou de genres musicaux que l’on retrouve dans les compos du groupe alliant metal « déjanté » très avant gardiste, prog, fusion, éléments électro, refrains « popisants », dance/funk, jazzy, … il n’y a aucune limite stylistique, un vrai métissage musical.

Les morceaux s’enchainent … et ne se ressemblent pas !!
On est captivé par le duo Florent – Bénédicte au chant qui performent tant vocalement que par leur excellente prestation scénique (et théâtrale), Cédric à la batterie, remarquable de technicité et de puissance (on a été vraiment gâté côté batteur ce soir-là), le groove de Mano Low à la basse, « Mr Z » aux claviers qui apporte aux morceaux encore plus de richesse et de fantaisie, et Nicko compositeur de génie à la guitare.

6 :33 nous gratifiera de 9 morceaux dont 5 tirés du dernier album, avec mon préféré « Party Inc » que j’écoute depuis en boucle et que je vous partage en fin de report. Vraiment une très belle découverte, une belle soirée dont on sort avec le sourire, la patate (très utile par les temps qui courent), …je vais maintenant les suivre de près.

Un seul regret, j’aurais aimé voir plus de monde au Salem… Ils le méritent tant !!

6:33 – Party Inc (Official Video) :

Warm TV et Thierry remercient chaleureusement toute l’équipe du Salem ainsi que les groupes présents pour leur accueil, gentillesse et professionnalisme.

Warm TV sur Youtube

Nous soutenir via HelloAsso