Les Femmes s’en Mêlent, au Gueulard Plus : Ada Oda et We Hate You Please Die

Les Femmes s’en Mêlent, au Gueulard Plus : Ada Oda et We Hate You Please Die

27 décembre 2023 0 Par Marie d'Emm

Quand Nilvange s’en mêle. Le 29 novembre dernier, le festival Les Femmes s’en Mêlent posait ses valises au Gueulard Plus à Nilvange. Au programme de cette soirée on trouvait les concerts d’Ada Oda et We Hate You Please Die. Retour en images sur cette soirée au travers des galeries de Marie d’Emm pour Warm TV.

Ada Oda

Le groupe phénomène de la scène belge Ada Oda débarque en fanfare aux Femmes S’en Mêlent. Précédé d’une solide réputation scénique, Ada Oda balance un rock binaire up-tempo qui évoque tant l’aplomb post-punk que les envolées mélodiques dont la variété italienne a le secret.

Emmené par le chant puissant et galvanisant de Victoria Barracato, menant sa troupe de garçons en italien, le groupe suit les chemins de Wet Leg, Gustaf ou Dry Cleaning. Leur premier album « Un Amore Debole », condensé irrésistible de chansons tristes balancées avec joie et exaltation, est un excellent remède à la morosité.

Nilvange s’en mêle

We Hate You Please Die

A la suite d’un renouveau, le quatuor de We Hate You Please Die est devenu trio. Nouveau format, nouvelle proposition artistique, nouveau message. Chloé, bassiste, prend maintenant le lead. Désormais, le message de We Hate You Please Die devient plus engagé. Que ce soit sur les sujets sociétaux et la lutte contre le patriarcat. Le groupe contribue depuis toujours au projet More Women One Stage. D’un punk explosif et torturé, We Hate You Please Die se réconcilie avec une mouvance plus Riot Grrrl et Punk UK début 90’s. Mouvement dont la sororité reste indiscutable.

À propos du festival Les Femmes s’en Mêlent

C’est le 08 mars 1997 que Le festival Les Femmes s’en Mêlent a été créé à Paris. Bien avant les débats sur la parité, Les Femmes s’en Mêlent (LFSM) a été, dès le début, une réponse à la sous-représentation des femmes dans la plupart des festivals (principalement estivaux) devenant ainsi le premier événement international défendant la création musicale des artistes femmes.

Les Femmes s’en Mêlent (LFSM), fort de son histoire, veut continuer à proposer des alternatives de programmation en défendant les artistes dans leur développement de carrière, à travers des concerts dans toute le France, tout en promouvant l’égalité femmes-hommes dans les musiques actuelles avec son nouveau dispositif d’actions (ateliers, conférences, rencontres, projections et débats) Les Femmes S’engagent.

À propos de l’édition 2023

Le festival Les Femmes S’en Mêlent revenait du 23 novembre au 08 décembre dernier à Paris et dans toute la France avec une programmation à la fois éclectique et intergénérationnelle alliant artistes nationales et internationales, tout en proposant de nombreux rendez-vous avec le dispositif Les Femmes S’engagent autour d’ateliers (artistiques et professionnels) et de rencontres (masterclass & professionnelles).

https://lfsm.net/

Warm TV sur Youtube

Nous soutenir via HelloAsso