Soirée metal au Salem Bar

Soirée metal au Salem Bar

4 mai 2023 0 Par Thierry Bouriat

Comme tout un chacun le sait du côté de Bordeaux, le Salem Bar est le temple, le bastion des musiques rock et metal de la Métropole Bordelaise. Les programmations y sont toujours de qualité, l’ambiance y est des plus conviviales et les conditions techniques (son, lights, …) sont toujours de grande qualité grâce à une équipe de pro au service des musiciens. Ce samedi 15 avril 2023, 3 groupes du grand Sud-Ouest étaient à l’honneur avec les toulousains de Neat, les bordelais de Matrass et d’Albercave.

Warm TV était présent pour couvrir l’évènement.

Merci à John pour l’invitation https://www.facebook.com/SalemBarConcert

NEAT

Nous étions encore dans la salle du bar à refaire le monde (il en a bien besoin en ce moment !!) quand retentissent les premiers accords de guitare de la soirée. C’est Neat, groupe de Nu/Prog Metal formé en 2017 à Toulouse qui s’empare de la scène. Dès les premières notes le ton est donné avec le morceau « Stupid », le tout dans une ambiance fluo très réussie qui crée une atmosphère visuelle originale.

Neat ne fait pas dans la dentelle, c’est puissant, carré. On retrouve les codes du Neo-Metal mélangés à une base groovy old-school et des rythmiques modernes, syncopées et déstructurées. Le chanteur Adam impose sa voix puissante et expressive. J’ai été impressionné par sa personnalité vocale affirmée. Il utilise un registre clair et hurlé qui rappelle parfois celui de Jonathan Davis, le chanteur de Korn, mais sait aussi moduler sa voix pour créer des contrastes et surprendre avec des intonations plus mélodiques et aériennes qui me rappellent Muse.

Lucas assure les chœurs et forme avec Pierre un duo de guitaristes efficace aux riffs tranchants tandis qu’Arthur à la basse et Vincent à la batterie offrent une base rythmique au groove imparable. Neat jouera l’ensemble des titres tirés de leur album éponyme « Neat » sorti en mars 2022. C’est un groupe des plus prometteurs de la scène metal française, le public du Salem l’a bien compris et applaudit chaleureusement la prestation des Toulousains.

Matrass

Après le traditionnel changement de plateau c’est Matrass qui monte sur scène. Ils sont 5 aussi, 2 guitaristes Victor et Simon, Baptiste à la batterie, Corentin à la basse, et Clémentine au chant. On est ici dans un style plus post metal. Le son est impeccable, la mise en scène soignée, avec des jeux de lumières qui magnifient l’ambiance et rythment l’alternance de moments doux, calmes et d’explosions sonores puissantes et rageuses.

Encore un set plein d’énergie, les riffs de guitares sont acérés, massifs et les rythmiques nerveuses. La session rythmique est efficace, les 2 compères Baptiste et Corentin assurent une base solide et dynamique. La voix de Clémentine alterne entre douceur, mélodie et agressivité. Elle joue entre clarté et saturation. Elle a un coffre incroyable et un chouette jeu de scène.

Le set file malheureusement trop vite. Une dernière chanson pour la route, Clémentine en appelle à la « bagarre » dans le public. Celui-ci ne se fait pas prier. Encore un très bon concert salué par des applaudissements nourris. A revoir vite, notamment au Festival 666 à Cercoux du 11 au 13 août prochain

Matrass a montré qu’il avait du talent, de la personnalité et de l’ambition.

Setlist Matrass

  1. Rain
  2. Appetite
  3. Blessing
  4. Silence
  5. Cathedrals
  6. The tide
  7. Prison

ALBERCAVE

C’est Albercave (groupe de Groove/Hardcore bordelais mêlant à sa musique loops, samples électroniques et synthétiseur) qui prend ensuite d’assaut la scène du Salem. Le groupe existe depuis maintenant 4 ans et il a à son actif, un EP, un album, plusieurs vidéos live, un clip et une Live Session.

Ça bouge bien dans le public sous les coups de boutoir de Ben et de Max aux guitares. Antoine à la basse n’hésite pas à descendre de scène et à se mêler au public. Arthur au chant se démène et ameute le public, réclamant un wall of death en fin de set. Derrière sa batterie Lucas martèle ses fûts. C’est son dernier concert ce soir avec Albercave. En effet, Lucas (le frangin d’Arthur au chant), un des créateurs du projet « Albercave », tire avec brio sa révérence et part vers de nouveaux horizons.

Tel un rouleau compresseur, les morceaux s’enchaînent sans temps mort et Albercave jouera 10 titres pour notre plus grand plaisir. Le public est réceptif, ça réagit bien, on passe vraiment une bonne soirée. On attend avec impatience la sortie de leur nouvel EP que le groupe aimerait enregistrer en été 2023 pour enchainer sur une prochaine tournée.

Setlist

  1. Engine starter
  2. Of dirt and free will
  3. Half boy
  4. Tripping house
  5. Trust less
  6. Nibilo
  7. Yats
  8. Unleashed spirit
  9. Child
  10. Warriors