Une ode aux guitares

Une ode aux guitares

18 février 2023 0 Par Marie d'Emm

En programmant Mickael Von Brown et Max Anguson dans la même soirée, Chez Paulette faisait une fois encore la part belle aux guitares francophones. Retour en images sur cette soirée du 28 janvier dernier au travers des clichés de Marie d’Emm pour Warm TV.

Mickael Von Brown

Homme à double casquettes, à la fois guitariste et luthier la première partie de cette soirée était assurée par Mickael Von Brown. Après avoir joué avec pleins de groupes locaux différents (LOS LOCOS, …) VON BROWN est enfin seul sur scène avec des compos et des reprises, toujours avec un touché bluesy et une voix qu’il travaille façon « burbon voice ». VON BROWN est également créateur originale de guitare, venez découvrir son univers en première partie de MAX ANGUSON.

Max Anguson

Max Anguson est un Guitariste/Chanteur de Hard Rock’n’Roll Français originaire de Chambéry.
Dès l’âge de 6 ans, il découvre le rock’n’roll dans les riffs d’Angus Young (AC/DC), son idole. Puis se passionne pour l’énergie scénique et musicale de Téléphone, Hallyday, Presley et Chuck Berry (avec qui il est monté sur scène à Lyon en 2007).
A 10 ans, Max prend ses premiers cours de guitares et pose les mains sur sa première SG Gibson qu’il ne quitte plus. Autodidacte, il écrit et compose ses premiers morceaux en 2005 dans le style de ses héros avec des paroles exclusivement françaises : « J’assume mes textes dans ma langue maternelle, c’est comme ça que j’exprime le mieux mes sentiments ».
Aujourd’hui, après 5 ans à parcourir les routes, il retourne en studio pour sortir un nouvel album qu’il nommera par sa signature intime « 131 » et ramener les 70’s au 21ème siècle à travers un Rock français, pure et solide qui fait le lien entre AC/DC et Téléphone. Cet amoureux de la scène l’a partage régulièrement avec de grands noms qu’il admire comme Norbert « Nono » Krief, Ahmed Mouici (Pow Wow, les Dix Commandements), Marko Balland, Fred Chapellier,…
Car c’est sur scène que ce jeune artiste au charisme indéniable prend toute sa dimension…